Les petits géants

Quelle que soit leur taille ou leur condition, ils sont tous confrontés à la démesure : de l’espace, des objets, voire de leur propre imagination. Le cinéma d’animation permet aux auteurs de s’exprimer sans contraintes techniques ou narratives : métaphores animales, recoins sensibles de l’enfance ou – plus simplement – bande d’oeufs en ballade, la fantaisie reste un moteur de taille XXL !

- Freilandeier (Oeufs en liberté), de Daniel Faigle, 2013, 10’
- Nain Géant, de Fabienne Giezendanner, 2014, 12’
- Le château des autres, de Pierre-Luc Granjon, 2004, 9’
- La loi du plus fort, de Pascale Hecquet, 2014, 6’
- Le vélo de l’éléphant, d’Olesya Shchukina, 2004, 9’
- La queue de la souris, de Benjamin Renner, 2007, 4
- Le renard minuscule, de Sylwia Szkiladz et Aline Quertain, 2013, 8’